À quoi ils servent

 

Utilité des amendements minéraux basiques

champ2L'apport des éléments nutritifs majeurs et secondaires ne permet pas de s'affranchir d'un phénomène naturel : l'acidification des sols.

Ce phénomène, dont la nature chimique est comparable à un équilibre fragile entre des acides et des bases, est commun à tous les sols cultivés des pays tempérés.

Du fait d'une roche mère acide en sous-sol, certains sols sont naturellement acides, mais d'autres le deviennent : sous l'action du climat, des micro-organismes du sol et de la mise en culture, il y a production d'acides dont l'accumulation nuit au bon développement des cultures. D'un point de vue analytique, la mesure de ce phénomène est donnée par le pH des sols. A la neutralité chimique (pH 7), tout se passe à peu près bien dans les sols agricoles. L'acidification naturelle conduit à abaisser le pH des sols, qui peut descendre à moins de 5.

Les amendements minéraux basiques permettent de lutter contre l'acidification des sols.

 

Pratiques des amendements minéraux basiques

En sol acide, certains éléments deviennent toxiques pour les cultures, comme l'aluminium. Les micro-organismes du sol
" travaillent " moins bien.

Les éléments fertilisants ne sont plus assimilés correctement, ce qui conduit les agriculteurs à en mettre plus pour le même résultat avec, comme conséquence, des risques plus grands de pollution. Les éléments indésirables tels que les métaux lourds sont rendus assimilables par les plantes et peuvent contaminer la chaîne alimentaire.

Enfin, le comportement des sols se dégrade, et ils deviennent beaucoup plus vulnérables aux pluies (ruissellement, érosion, levée des cultures difficile…).

Certains sols sont naturellement protégés contre l'acidification, ce sont les sols calcaires : ils contiennent d'origine une grande quantité de calcaire. Ce calcaire est en fait une base au sens chimique du terme. Il compense l'acidification au fur et à mesure en se dissolvant petit à petit, pour peu qu'il soit suffisamment tendre.

Pour prévenir les effets néfastes de l'acidification ou remédier à ce problème, les agriculteurs apportent depuis toujours des minéraux calcaires extraits de carrière, affinés et éventuellement cuits. C'est la pratique du " chaulage ".

Cette pratique permet à l'agriculteur d'améliorer ses marges de producteur, par les effets directs et indirects qu'induit l'apport de ces produits.

Dans le vocabulaire professionnel et légal, on parle aujourd'hui d'amendements minéraux basiques :
  "amendement" pour corriger,
  "minéral" par opposition à organique,
  "basique" pour signifier une capacité à remonter le pH des sols (les acides le font baisser).

Ces produits ont généralement une origine naturelle.

Ils ont tous en commun la propriété d'améliorer le pH des sols du fait des bases qu'ils contiennent.

Ils apportent aussi du calcium et/ou du magnésium.

Ils répondent à des critères précis d'innocuité et d'efficacité.

Enfin, ils sont normalisés et réglementés, ce qui veut dire qu'un producteur doit se conformer aux exigences indiquées par le législateur, en particulier pour leurs caractéristiques et leur marquage.

Leur utilisation permet aux agriculteurs d'avoir des pratiques plus respectueuses de l'environnement telles que la préservation pérenne de leur outil de travail, la limitation de l'érosion, l'utilisation de formes azotées moins polluantes, la diminution des excès de fertilisants, une sécurité vis-à-vis des métaux polluants (métaux " lourds ", etc…) dans le cas de l'utilisation de sous-produits (boues).

Les chapitres suivants détaillent, pour les professionnels, comment utiliser les amendements minéraux basiques, comment les choisir, et pour les plus curieux, connaître leur mode d'action.