Le diagnostic

L'observation est sans doute le moyen le plus simple et le moins onéreux de faire un diagnostic.
La co-existence de symptômes tels que :
mauvaise décomposition de la matière organique
levée difficile
nitrification difficile
rémanence anormale d'herbicides
présence d'adventices acidiphiles
hydromorphie de surface (excès d'eau) est souvent associée à un statut acido-basique déficient
et donc à un mauvais fonctionnement du sol.

 

En cas de doute, l'analyse de sol permettra
de confirmer le diagnostic
de définir quantitativement et qualitativement le besoin en chaux éventuel.