Mot du président

L'activité du secteur des fertilisants est faiblement cyclique,mais 2009 vient de nous montrer que l'environnement national, européen et mondial peut influer au point de nous faire connaitre une récession très forte.

Après deux années de progression faible, sur tous les éléments nutritifs et les gammes de produits, la baisse de 20% en volume de notre activité est inattendue à ce niveau, et de nombreux facteurs viennent a posteriori expliquer cette brutale chute : stockage au plus fort de l'inflation des matières premières en 2008, et déstockage qui s'est poursuivi jusqu'en juin 2010, baisse de revenu des agriculteurs, toutes productions confondues, baisse de la demande mondiale des engrais dans le sillage de la crise agricole.

De nouveaux défis attendent l'industrie dans les prochaines années : l'élargissement du système de quotas d'émissions avec de nouvelles réductions d'émissions de gaz à effet de serre d'ici 2013, année qui coïncidera avec le début de la nouvelle politique agricole commune. Ces deux politiques européennes en préparation auront pour objectifs la sécurité alimentaire et la réduction de la dépendance énergétique. Notre industrie sera donc en première ligne pour la mise en oeuvre de ces mesures.

Joël MORLET,
Président de l'UNIFA